Un grand merci à la classe d’Isly…

… pour vos commentaires très constructifs.

Les élèves vont retravailler leurs textes mardi prochain. Vous pourrez consulter les changements dès jeudi matin.

A bientôt

Nous attendons vos commentaires :)

Merci aux classes du collège La Chaussonnière à Avranches, de l’école de Saint André de Roquelongue et de l’école Isly à Carcassonne qui nous rejoignent sur ce blog pour échanger avec nos apprentis conteurs.

Vous pouvez nous déposer vos commentaires sur les histoires de nos élèves, cela les aidera à les faire évoluer.

Toutes vos idées, vos commentaires, vos remarques, sont les bienvenus, sur l’histoire elle-même, les personnages, les lieux…

Alors à très vite sur le blog ou sur le compte twitter @cdijulesfil !

Histoire de Tiffanie

Il était une fois une petite fille qui s’appelait Iliana. Elle habitait avec ses Grands-parents à la campagne dans un village.

Tous les mercredis après-midi, elle allait chercher ses amis Franck, Kevin, et Aurélie, avec sa grand-mère. Et ils allaient s’amuser à l’aire de jeux non loin de chez elle. Sa mamie prenait des petits biscuits au chocolat et une bouteille de sirop de grenadine.

Mais un mercredi, alors qu’elle décida d’aller chercher ses amis, sa mamie ne voulut pas parce qu’elle avait appris que dans le village se promenait un monsieur bizarre et dangereux.

Mais Iliana sortit quand même pour rejoindre ses amis, pendant que sa mamie faisait la sieste. Elle devait passer par la forêt pour se rendre chez eux. Arrivée devant chez eux, elle frappa à leurs portes mais aucun ne voulut la suivre. Ils étaient beaucoup plus obéissants. Elle dut faire demi-tour.

Sur son chemin, elle rencontra un vieil homme qui lui dit bonjour. Elle prit peur et courut jusque chez elle à toute allure. Ses grands-parents ne s’étaient pas aperçus de son absence. Elle fit comme si de rien n’était.

Le mercredi suivant, Iliana retourna chez ses amis pendant que sa mamie faisait la sieste. Elle passa par la forêt.

Arrivée devant chez eux, elle frappa à leurs portes mais aucun ne voulut la suivre une nouvelle fois. Elle fit demi-tour.

Sur son chemin, elle rencontra à nouveau le vieil homme qui lui dit bonjour et qui lui demanda pourquoi une si jolie petite fille se promenait toute seule. Et il l’attrapa par le bras avant même qu’elle puisse s’enfuir. A ce moment-là, son grand-père apparut, un fusil à la main. Il menaça le vieil homme et lui ordonna de lâcher sa petite fille. Le vieil homme s’enfuit et la petite Iliana courut en pleurs dans les bras de son grand-père. Elle lui jura que plus jamais elle ne désobéirait. Depuis ce jour, on n’entendit plus parler de ce vieil homme au village.

FIN

Histoire de Kézia

Le petit crocodile

Il était une fois, une jeune enfant qui aimait se promener dans la forêt et qui adorait la nature. Un jour, pendant qu’elle se baladait près du fleuve, elle rencontra un crocodile. Comme elle voulait devenir son ami, elle lui donna du maïs pour repas.

L’animal pas très content lui dit : « je n’aime pas ça».

L’enfant lui demanda «alors mon cher ami, qu’aimes-tu manger ? »

Le jeune crocodile répondit « de la chair fraîche ! Je ne mange que de la chair fraîche ! »

L’enfant calma le jeune crocodile par une chanson douce, le petit crocodile s’endormit, et l’enfant l’amena dans son village.

 

En se réveillant de son long sommeil, le crocodile cria d’une voix forte « de la chair fraîche, de la chair fraîche, je veux manger de la chair fraîche. J’ai faim ! »

Et l’enfant lui donna un bon morceau de viande mais le crocodile n’était pas content et commença à hurler : « de la chair fraîche, je veux de la chair fraîche !!».

Et l’enfant lui répondit : « mais enfin, mon cher ami que veux-tu ? ».

Et l’animal demanda à la fille « donne-moi ton père, je veux manger ton père ».

Et l’enfant pour prouver son amitié, lui donna son père et tous les membres de sa famille jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne à manger.

Et le crocodile voulut manger l’enfant. Mais celui s’échappa dans le village d’à côté et raconta sa mésaventure aux habitants. Ils tuèrent alors le crocodile.

Et l’enfant vécut heureux avec les habitants du village…

 

Histoire de Jérémy

Les trois petits dindonneaux

Il était une fois, l’histoire de trois petits dindonneaux qui s’ennuyaient dans leur enclos…

Un jour, ils décidèrent de partir à l’aventure. Ils réussirent à s’échapper et s’éloignèrent dans les bois. Dans une clairière, ils s’installèrent tous les trois, chacun dans son coin, mais pas trop éloignés les uns des autres. Ils débutèrent alors la construction de leur maison, l’une était bâtie en mûres, l’autre en myrtilles et la dernière en champignons.

Une fois finies, ils se baladèrent dans la forêt jusqu’au moment où ils firent la rencontre d’un renard. Le renard, les trouvant fort appétissants, décida de les manger, mais les dindonneaux ne voulurent pas se laisser faire. Ils coururent aussi vite qu’ils le pouvaient jusqu’à leur maison respective, s’enfermèrent à double tour et se cachèrent sous leur lit. Mais, le renard était futé, ils les suivit et tomba sur la maison en mûres : il savait qu’un de ces dindonneaux se cachait à l’intérieur :

– Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure !

Il chercha un moyen d’entrer. C’est alors qu’il commença à manger les mûres, les trouva délicieuses, et il ne put s’empêcher de les déguster. Après un si bon repas, il s’endormit sur place. Le dindonneau choqué courut chez son ami.

La pluie commença à tomber… Dans la maison en myrtilles les deux dindonneaux se cachèrent ensemble, mais voilà que le renard refit son apparition :

-Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure !

Mais les myrtilles paraissaient si appétissantes qu’il préféra les manger. Le cabanon fut dégusté entièrement.

Les dindonneaux prirent alors la fuite chez leur dernier ami. Angoissés et traumatisés, ils se cachèrent dans la maison en champignons. Encore une fois le renard finissant sa sieste se dit alors :

-Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure, et cette fois, pas question de manger la maison !

Mais il ne put résister et mangea la porte pensant que cela suffirait pour entrer. Il commença alors à avoir des hallucinations : tout se déformait autour de lui, tout devenait flou, cela lui faisait peur.

Les dindonneaux sortirent de leur cachette pour se moquer du renard, qui était sous l’emprise des champignons magiques…

De peur, le renard prit la fuite en titubant et, il ne revint jamais plus embêter les dindonneaux.

Histoire de Cyril

Il était une fois, trois hommes qui habitaient dans une grotte dans la forêt . Il y avait un petit homme, un moyen et un grand. Un matin, un ours passa devant la grotte des trois hommes, il sentit une bonne odeur, il jeta un coup d’œil à l’intérieur. Il ne vit personne. Il entra, il vit une table avec trois assiettes avec dans chacune un poisson, un petit, un moyen et un gros. Il coupa un petit bout sur le plus petit poisson pour goûter, il le trouva bon il décida d’en reprendre …

Après avoir tout mangé, il se sentit fatigué, il entra dans une salle et vit trois lits :un petit, un moyen et un grand, il décida de tous les essayer. Il sauta sur le plus petit des trois lits , le cassa et tomba sur le sol, il essaya le moyen mais ses pieds dépassaient, il s’installa dans le grand et s’endormit.

Histoire de Brice et Léa

Barbe Verte

Il était une fois, un homme qui s’appelait Barbe verte. Il habitait à proximité d’un village. Dans celui-ci, il connaissait une famille voisine dont la fille l’attirait. Cet homme n’était pas très beau et malheureusement sa barbe verte le rendait encore moins attirant. Du coup, il restait toujours chez lui sans sortir dans le village.

Un jour, prenant son courage à deux mains, il se rendit chez sa voisine pour inviter la famille à venir partager un repas avec lui. A la suite de ce repas, la famille voisine changea d’opinion sur Barbe Verte. Ils allèrent le répéter dans le village mais personne ne les crut.

La fille de la voisine décida de le revoir car elle avait une idée en tête. Sachant que Barbe verte faisait la sieste tous les après-midi, elle en profita pour lui raser sa barbe verte. Il se réveilla en sursaut, alla se voir dans un miroir et ne vit plus sa barbe verte. Il se trouvait moins repoussant. Quant à la jeune fille, elle vit en lui un homme élégant et attirant. Elle lui en fit part par diverses compliments et pour la première fois, on vit ses joues devenir toutes rouges.

Elle accepta de partager sa vie à condition qu’il se rase tous les jours. L’homme accepta ce pacte. Ils se marièrent et en sortant de l’église, ils virent les gens du village avec des barbes de multiples couleurs. Ils finirent heureux et eurent beaucoup d’enfants qui eurent eux aussi la barbe verte.

Previous Older Entries