Histoire de Jérémy

Les trois petits dindonneaux

Il était une fois, l’histoire de trois petits dindonneaux qui s’ennuyaient dans leur enclos…

Un jour, ils décidèrent de partir à l’aventure. Ils réussirent à s’échapper et s’éloignèrent dans les bois. Dans une clairière, ils s’installèrent tous les trois, chacun dans son coin, mais pas trop éloignés les uns des autres. Ils débutèrent alors la construction de leur maison, l’une était bâtie en mûres, l’autre en myrtilles et la dernière en champignons.

Une fois finies, ils se baladèrent dans la forêt jusqu’au moment où ils firent la rencontre d’un renard. Le renard, les trouvant fort appétissants, décida de les manger, mais les dindonneaux ne voulurent pas se laisser faire. Ils coururent aussi vite qu’ils le pouvaient jusqu’à leur maison respective, s’enfermèrent à double tour et se cachèrent sous leur lit. Mais, le renard était futé, ils les suivit et tomba sur la maison en mûres : il savait qu’un de ces dindonneaux se cachait à l’intérieur :

– Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure !

Il chercha un moyen d’entrer. C’est alors qu’il commença à manger les mûres, les trouva délicieuses, et il ne put s’empêcher de les déguster. Après un si bon repas, il s’endormit sur place. Le dindonneau choqué courut chez son ami.

La pluie commença à tomber… Dans la maison en myrtilles les deux dindonneaux se cachèrent ensemble, mais voilà que le renard refit son apparition :

-Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure !

Mais les myrtilles paraissaient si appétissantes qu’il préféra les manger. Le cabanon fut dégusté entièrement.

Les dindonneaux prirent alors la fuite chez leur dernier ami. Angoissés et traumatisés, ils se cachèrent dans la maison en champignons. Encore une fois le renard finissant sa sieste se dit alors :

-Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure, et cette fois, pas question de manger la maison !

Mais il ne put résister et mangea la porte pensant que cela suffirait pour entrer. Il commença alors à avoir des hallucinations : tout se déformait autour de lui, tout devenait flou, cela lui faisait peur.

Les dindonneaux sortirent de leur cachette pour se moquer du renard, qui était sous l’emprise des champignons magiques…

De peur, le renard prit la fuite en titubant et, il ne revint jamais plus embêter les dindonneaux.

Publicités

15 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. elisa
    Avr 02, 2013 @ 09:40:43

    ça ressembler à l’histoire des 3 petits cochon!!!
    moi j’ai bien aimer

    Réponse

  2. Enzo Sarda
    Avr 02, 2013 @ 09:45:32

    J’adore!!!!!! ça ressemble énormément aux trois petits cochons mais sinon l’histoire est superbe.

    Réponse

  3. arthur(Saint André)
    Avr 02, 2013 @ 09:57:38

    C’est très bien mais ça ressemble beaucoup aux trois petits cochons sinon c’est super bien il y a beaucoup d’aventure!

    Réponse

  4. Anouk st André
    Avr 02, 2013 @ 10:17:54

    Bravo ton texte est super ! Nous reconnaissons bien l’histoire des 3 petits cochons…

    Réponse

  5. hugo stAndré
    Avr 02, 2013 @ 10:25:53

    Je trouve ton histoire intéressante car tu as imaginé le texte à partir d’une autre histoire, continue Hugo.

    Réponse

  6. aurore(st André)
    Avr 02, 2013 @ 10:50:17

    Bien imaginé Jérémy, mais… tu as fait plusieurs fautes d’orthographes, mais j’ai quand même aimé. Continue ainsi.

    Réponse

  7. clementducros(standre)
    Avr 06, 2013 @ 08:59:08

    je trouve ton histoire intéressante car tu as imaginé le texte à partir d’une autre histoire, continue Clément.

    Réponse

  8. anaïs(st André)
    Avr 09, 2013 @ 10:32:50

    j’ai bien aimé… ton histoire c’est vrai elle ressemble un peu aux trois petits cochons. Elle est intéressante tu es déborder d’imagination par contre j’aimerai savoir se qui se passe pour les dindonneaux sinon fait attention au fautes.

    Réponse

  9. camillestandré
    Avr 09, 2013 @ 10:34:07

    Ton histoire est géniale.Car tu as transformé l’histoire des trois petits cochons.

    Réponse

  10. hugo standre
    Avr 09, 2013 @ 10:45:40

    Ton histoire est mieux comme ça .
    Tous mes compliments. Hugo

    Réponse

  11. cdijulesfil
    Avr 09, 2013 @ 13:56:04

    Le texte est maintenant modifié.
    Merci à vous pour vos commentaires, pour les fautes d’orthographes précisez les puisque, avec l’aide de mes professeurs de français, nous avons tout corrigé.
    Merci encore et à bientôt.
    Jérémy.

    Réponse

  12. Stéphane Servant
    Avr 16, 2013 @ 20:54:34

    Bravo Jérémy. Une idée : tu pourrais replacer le « Miam, je croquerais bien un rôti pour mon quatre-heure! » avant que le renard ne mange la première maison. D’ailleurs, je suis certain que tu pourrais aussi trouver un autre fruit des bois pour remplacer le mot « baie ». Bonne continuation !

    Réponse

  13. Rétrolien: Lecture des contes à la médiathèque | cdilyceejulesfil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :