Le vilain petit chaperon rouge – Histoire de Guillaume

                                                                                                             Le vilain petit chaperon rouge

 

Il était une fois, une petite fille, qui vivait dans une petite maison toute rouge sur le toit d’un immeuble dans une très grande ville.

Quand elle est née, son papa et sa maman ne savaient pas comment l’appeller et comme ils aimaient tous les deux le rouge, ils décidèrent de l’appeler Rouge. Pour son premier anniversaire, sa tante lui offrit un chaperon…  rouge.

A son entrée à l’école, les garçons ne faisaient que l’embêter.

Elle décida de se venger.

Un jour, alors que les garçons l’espionnaient derrière un buisson, elle raconta à ses amies d’une voix suffisamment forte pour qu’ils puissent l’entendre, qu’elle allait rendre visite à sa grand-mère pour lui porter un joli bouquet de fleurs, des dessins et un gâteau au chocolat qu’elle avait préparé avec sa maman. Elle savait que les garçons allaient échafauder un plan.

Elle se cacha pour les espionner à son tour pour savoir ce qu’ils lui préparaient. Chacun des trois devait l’attendre au coin d’une rue et lui faire peur. L’un d’entre eux proposa que celui qui arriverait à lui faire faire demi-tour, gagnerait un paquet de bonbons. « Pari tenu ! »

Le lendemain, les garçons se positionnèrent chacun au coin d’une rue en attendant la venue du petit chaperon rouge.

Le premier, rue des champs, s’était déguisé en épouvantail.  Quand il la vit arriver, il se cacha prêt à bondir mais avant que le garçon ne sorte de sa cachette, elle le contourna mit son masque de grand méchant loup, lui tapa sur l’épaule et lui dit  « bouh ».

Le jeune garçon effrayé, s’enfuit à toute vitesse retrouver l’autre garçon qui se cachait rue du cimetière déguisé en fantôme. Son ami lui raconta qu’un loup suivait aussi la jeune fille mais il ne le crut pas et lui dit « laisse faire un professionnel ».

Quand il entendit la petite fille, il courut se cacher derrière la poubelle. Rouge les ayant repérés depuis longtemps recommença son petit jeu. Elle imita le hurlement du loup, le premier garçonnet encore terrifié  dit à son ami d’une voix tremblante « tu entends je te l’avais dit ».

Les deux garçons coururent à toute vitesse avertir le troisième qui se trouvait avenue du muséum d’Egypte, il était déguisé en momie. Les deux petits bonhommes lui racontèrent toute l’histoire mais ce dernier rigola et leur répondit « vous n’êtes que des fillettes, à moi les bonbons ».

Il prit place derrière la bouche à incendie. Quand elle aperçut les bandelettes dépasser, elle se douta que cela n’était pas normal et mit en place son piège : avec ses mains elle fit une ombre ressemblant à celle d’un loup, elle prit une voix grave et s’écria « si vous osez toucher à ma petite Rouge je vous dévore tout cru avec de la mayonnaise ».

Les trois garçons s’enfuirent chez eux en courant. Rouge finit sa route, passa une très bonne après-midi avec sa grand-mère et ne revit plus jamais les trois garçons qui avaient voulu lui faire peur.

2 nouveaux contes…

… viennent s’ajouter aux 7 premiers :

– L’histoire de Léa   (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2013/12/16/chapovale-rouge-histoire-de-lea/)

– L’histoire de Kévin  (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2013/12/16/histoire-de-kevin/)

– L’histoire de Rédouane  (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2013/12/16/les-trois-petits-poucets-histoire-de-redouane/)

– l’histoire de Brice (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2014/01/06/histoire-de-brice-2/)

– l’histoire de Camille et Aude (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2014/01/06/histoire-daude-et-camille/)

– l’histoire d’Arthur (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2014/01/13/histoire-darthur/)

– l’hsitoire de Marie (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2014/01/13/histoire-de-marie/)

2 nouveaux contes :

– l’histoire de Guillaume (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2014/02/24/le-vilain-petit-chaperon-rouge-histoire-de-guillaume-2/)

– l’histoire de Vincent (https://cdilyceejulesfil.wordpress.com/2014/02/03/histoire-de-vincent/)

Le balai magique – histoire de Vincent

Le balai magique – histoire de Vincent

Il était une fois dans un château, dans une prairie, une sorcière qui n’était pas très douée pour la magie.

La sorcière avait un caractère très prononcé.

Un jour, elle découvrit qu’elle avait de supers pouvoirs en elle.

Un matin elle se réveilla, comme tous les autres jours, elle s’habilla, mangea et vaqua à ses occupations habituelles. Mais, ce jour-là n’était pas un jour comme les autres.

Dans sa salle de bain, la sorcière se coiffait normalement quand soudain elle sentit une présence, comme si quelqu’un la frôlait. Elle arrêta tout de suite de se coiffer. Son peigne lui tomba même  des mains.

La sorcière effrayée se demanda ce que cela pouvait bien être. Après quelques minutes elle vit un fantôme apparaître.

La sorcière, étonnée et surprise, lui demanda « que voulez-vous ? qui êtes-vous?». Il lui répondit qu’il était le propriétaire du chateau et qu’il voulait lui transmettre des pouvoirs magiques, des pouvoirs très puissants mais que pour cela elle devait d’abord écouter comment lui les avait obtenus. Un soir, alors qu’il balayait les miettes après un repas bien copieux, le balai se mit à bouger seul. Il se balançait de gauche à droite sans qu’il n’intervienne. Curieux de voir ce que pouvait faire ce balai qui semblait magique, il le prit dans les jardins du chateau, l’enfourcha et attendit. D’un coup, le balai se souleva et se mit à tourbillonner dans les airs. Il s’accrocha tant bien que mal au manche qu’il contrôla peu à peu. Dès qu’il voulut descendre, le balai se posa au sol. Il se rendit compte que ce n’était pas le balai qui était magique mais que c’était lui qui avait des pouvoirs et notamment le pouvoir de télékinésie. Ce pouvoir était transmis par le chateau au propriétaire pour le remercier de l’entretenir. Après ces quelques mots, le fantome disparut.

 

La sorcière ne comprit pas tout de suite pourquoi le fantôme lui avait raconté tout ça. Mais d’un coup, le peigne qu’elle avait laissé s’échapper de ses mains à la vue du fantôme, se mit à flotter dans les airs et recommença à la coiffer. Elle se rendit compte alors que le chateau lui avait transmis à elle aussi, le pouvoir de télékinésie.

Bienvenue à l’école de la Tour d’Aleron

Lydie

L’école de  la Tour d’Aleron à Combs la ville nous rejoint dans le projet et nous en sommes ravis !

Bonjour à vous tous !!

A très vite….

Demain, de nouvelles histoires en ligne et la mise à jour des autres, tenez-vous prêts !