Histoire de Mahmoud

Le petit Mouton

Il était une fois, un petit mouton heureux de vivre avec sa famille même si celle-ci était pauvre.

Un jour, son père décida de le vendre au marché pour pouvoir se nourrir. Il en informa la famille.

Alors, le petit mouton décida de s’échapper, il partit vers le sud. Il y rencontra un lion méchant, de grande taille, costaud qui lui fit peur rien qu’en le regardant. Il attrapa le mouton et décida de le garder pour sa fête qui aurait lieu dans 3 mois.

Les jours passaient et le petit mouton restait enfermé dans une cave, le lion le nourrissait chaque jour pour qu’il grossisse.

A nouveau, le mouton chercha un plan pour échapper au sauvage lion et à son ami le loup. Souvent, il les entendait discuter sur la façon dont ils le mangeraient. Le petit mouton avait peur et passait ses nuits à réfléchir : comment s’échapper de ce cauchemar ?

Un jour, le mouton eut une idée : il proposa au loup d’échanger sa liberté contre celle de son père : plus costaud et plus gras que lui !

Le loup et le lion acceptèrent le marché, le petit mouton retrouva sa liberté et il accompagna les deux amis chez son père.

Après un long voyage, ils arrivèrent chez le père mouton. Celui-ci fut surpris de revoir son fils en si effrayante compagnie. Mais le petit mouton fit un clin d’œil à son père qui crut tout comprendre. Alors il invita le lion et le loup à entrer chez lui boire le thé.

Le petit mouton partit préparer le thé mais il utilisa une plante paralysante… Tous burent ensemble, sauf le petit mouton qui attendait patiemment que sa plante agisse…

Et en effet, au bout de quelques temps, les invités commencèrent à se figer sans plus pouvoir ni bouger, ni parler, seuls leurs regards semblaient demander pardon au petit mouton.

Alors, le mouton décida de dépouiller le lion et le loup de leur argent, il les ramena loin dans la jungle où il les abandonna seuls au milieu de nulle part.

Ensuite, il revint chez lui et décida de préparer un antidote pour son père. Il le délivra de sa paralysie et lui pardonna. Maintenant qu’ils étaient riches , ils pourraient désormais se nourrir sans jamais sacrifier aucun membre de leur famille.

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Les contes [saison 2014-2015] | cdilyceejulesfil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :