Conte de Sarah

Un rêve, Un amour impossible.

Je m’appelle Sérélia, je suis âgée de 16 ans, j’ai les yeux marron clair et des cheveux longs bruns. Je vis dans un village de fées caché derrière une grande forêt.

 

Un soir,  j’ai voulu me promener, je suis sortie voler au dessus d’un champ  mais en le  survolant j’ai vu un jeune garçon allongé dans l’herbe. Je décidai alors de m’approcher de ce jeune homme avec une petite peur enfouie au fond de moi. Et j’entendis son vœu le plus cher : “je rêve d’avoir un beau camion de pompier.”

 

Je décidai de réaliser son vœu en lui posant un défi. Le lendemain, je me rendis au champ exactement où le jeune homme avait exaucé son vœu. Je sortis ma baguette magique et prononçai une formule magique : “ABRACADABRA CERESA qu’un camion de pompier apparaisse. ”  

 

Et un camion de pompier tout abîmé apparut dans le champ. Au loin, je vis le jeune homme s’approcher. Je décidai alors de lui dire : “Ton vœu est exaucé. Maintenant à toi de le réparer”.

 

Il me répondit : ” Veux-tu réparer ce camion avec moi ?”

 

Je répondis oui avec le sourire. On se donna rendez-vous le lendemain.

Le jour suivant, en arrivant, je vis qu’il était en train de m’attendre auprès du camion.

On décida de le réparer !

 

Je me servis d’un tuyau d’eau et nous commençâmes à le laver. Les jours passaient mais le camion n’était toujours pas prêt. Je commençais à en avoir marre. En plus, je voyais que Boby s’attachait fortement à moi.

 

Un soir je décidai de sortir et sur ma route je vis un homme vraiment beau, vraiment magnifique ! Je m’approchais de lui en disant : “ Ça va ? Comment t’appelles tu ? Tu sais, je peux réaliser n’importe quel vœu, je pourrai même réaliser le tien.”

 Ce garçon me répondit : ”Oui je vais bien, je m’appelle Nabil , je voudrais trouver une femme qui me corresponde et qui m’aime pour ce que je suis.”

 

Comme je savais que j’étais la femme qui lui fallait, je décidai de me débarrasser de Boby pour passer plus de temps avec Nabil.  Ainsi, j’essayai de réparer le camion le plus vite possible et je pris ma baguette magique et prononçai une formule : “abracadabra ceresa que la sirène du camion se répare ! “ …mais la sirène du camion ne retentit pas. On décida de laisser ce camion et je partis de mon côté voir Nabil.

 

Plus les jours passaient plus je m’éloignais de Boby et il le remarqua.

 

Avec Nabil, nous  apprîmes à nous connaître et quelques mois plus tard nous nous mîmes ensemble. Je décidais de ne plus voir Boby sans l’en avertir pour ne pas qu’il souffre.

 

Quelques années plus tard,  je me mariai avec Nabil et nous vécûmes heureux avec deux beaux enfants : Yanis et Inès.

 

FIN !

 

Publicités

Image

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Ingrid Chabbert
    Fév 02, 2016 @ 21:15:17

    Bonsoir Sarah,
    Je retrouve l’idée de Célia ou peut-être est-ce l’inverse.
    Tu peux rester sur l’idée du voeu mais à toi de trouver autre chose. Chacun de vous doit imaginer et écrire une histoire originale 🙂
    Allez, au boulot !

    Réponse

  2. VLB
    Mar 15, 2016 @ 11:19:11

    @Sarah et Célia, je trouve intéressant d’avoir écrit la même histoire en prenant deux points de vue différents, mais ceci semble être un simple effet de style, il faudrait plutôt imaginer deux réflexions intérieures différentes surprenantes voire cocasses pour que vos lectures produisent de l’effet et ne ressemblent pas à des redites… imaginez !!!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :