Réouverture du blog – saison 2016/2017

Nous poursuivons notre projet d’écriture de contes pour enfants, dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé pour les élèves du Lycée Professionnel Jules Fil à Carcassonne.

Les élèves inscrits dans ce projet doivent développer des compétences de lecture et d’écriture, ainsi que des connaissances en littérature jeunesse.

Après un long moment d’immersion dans les contes pour enfants (écoute et lecture, jeux d’écriture), les élèves ont commencé à réfléchir à une histoire qu’ils souhaiteraient raconter à des enfants d’école primaire. Et puis, ils se sont mis à écrire…. Voir les contes de la saison 2016-2017

Dans les articles postés précédemment, vous allez découvrir, au fur et à mesure, leurs écrits. Ces écrits sont proposés, dans un premier temps, tels que les élèves nous les ont rendus. Mais ces écrits vont évoluer, avec des corrections bien sûr, mais aussi avec des modifications faisant suite à des échanges qui vont se nouer via Twitter avec des enfants d’école primaire (avis aux intéressés, écrire à @cdijulesfil). Nous souhaitons ainsi que les enfants d’école primaire, au travers de leurs remarques, puissent faire évoluer l’histoire de nos élèves.

Ces histoires seront ensuite lues devantdes classes d’école primaire, enregistrées puis postées sur ce blog.

Merci de nous suivre et d’encourager nos élèves…

Frédérique Achmit (professeur de Lettres-Anglais), Magalie Bossuyt (professeur-documentaliste), Dolorès Hernandez (professeur de Lettres-Histoire)

Conte de Bolortoli

La lourde carapace d’une tortue.

Il était une fois une tortue dans une forêt et il y avait plein d’autres
animaux aussi.
Un jour la tortue a pensé:
“Pourquoi je suis trop lente et je n’arrive pas à sauter haut”.
Et pourquoi n’ai-je pas de pattes comme le lapin pour être aussi
rapide ?, pourquoi n’ai-je pas de dents pointues comme le loup pour
manger plus vite, pourquoi n’ai-je pas d’oreilles comme l’éléphant pour
mieux entendre, etc…. Elle a pensé aussi :
“Pourquoi j’ai une lourde carapace ?”
Le lendemain matin, elle décide d’aller voir le lapin et lui demande :
-“Pourquoi je n’ai pas des pieds comme toi ?”
Le lapin répond :
– “Parce que c’est comme ça dans la nature.”
A midi elle est allée chez le loup et elle lui demande :
-“Pourquoi je n’ai pas des dents comme toi ?”
Le loup répond :
-“Parce que c’est comme ça dans la nature.”
L’après-midi, elle va chez l’éléphant et elle lui demande :
-“Pourquoi je n’ai pas des oreilles comme toi ?”
L’éléphant répond :
“Parce que c’est comme ça dans la nature”.
Le lendemain matin, la tortue est allée chez l’ours et elle lui demande
:
-”Pourquoi je n’ai pas des griffes comme toi ?”
L’ours répond :
-”Parce que c’est comme ça dans la nature.”
A midi, elle est allée chez le caméléon et elle lui demande :
-”Pourquoi je n’ai pas des couleurs comme toi ?”
Le caméléon répond :
-”Parce que c’est comme ça dans le nature.”
Le soir, la tortue pense tout le temps à quoi sa carapace peut bien
servir….
Tout d’un coup, il pleut très fort. Tous les autres animaux sont allés
se protéger dans la grotte. La tortue, elle, se protège avec sa
carapace. Donc, elle sait maintenant à quoi peut servir sa carapace.
-”Il faut que je reste comme je suis.” dit finalement la tortue.

Conte de Célia

Titre: Piwi le singe qui ne voulait pas manger de banane

 

Il était une fois un singe du nom de Piwi. Il vivait dans la jungle, comme tous les autres singes.

 

Mais ce singe là ne voulait pas manger de banane.

 

C’était bien le premier à ne pas vouloir manger de banane !

 

Ce singe disait qu’il ne voulait pas manger de banane parce qu’il voulait être différent des autres singes.

 

Quand on pense au singe on pense aussi aux bananes, non ?

 

Sa mère ne comprenant pas son choix continuer à lui servir des bananes.

 

Il décida donc de partir de chez lui.

 

il voulait goûter d’autres aliments.

 

Sur son chemin, il rencontra une girafe du nom de Kelsy.

 

  • Où vas-tu tout seul ? lui demanda Kelsy.

 

  • je suis a la recherche de nourriture ! lui répondit Piwi

 

Kelsy voyant que Piwi est un singe, lui dit :

 

  • je sais où trouver des bananes.

 

Piwi, d’un air agacé, lui repondit :

 

  • je ne mange pas de banane !

 

  • Que manges-tu si tu ne manges pas de banane ? s’exclama Kelsy

 

  • euh… pour le moment rien mais j’aimerais goûter d’autres aliments, dit moi les girafes ça mange quoi ? dit Piwi.

 

  • Moi je mange des feuilles d’acacia affirma kelsy.

 

  • très peu pour moi répondit Piwi.

 

  • j’aimerai gouter d’autre aliments dit Piwi.
  • kelsy dit je vais t’aider a cherché d’autre aliments à manger

 

  • Avec plaisir s’exclama Piwi

 

  • il trouver des légumes alor il alla  les goûter

 

  • En premier les tomates maïs les tomates lui donner des plaque rouge,

 

  • En deuxième les carottes mais les carotte le rendez aimable mais ce n’était pas à son goût ,

 

  • En troisième les radis mais les radis le rendez radin Et oh !  s’écria Piwi je suis pas radin moi ,

 

  • il n’aimait rien de tout ça dit Piwi

 

Il se dit : ” ayant tout essayé je me rends compte que je n’aime que les bananes et de toute façon c’est ma personnalité qui me différencie des autres singes”

 

Il décida de retourner chez lui et il présenta à sa famille sa nouvelle amis Kelsy.

Toute sa famille était ravie de la rencontrer et depuis ce jour ils restèrent amis pour toujours.

 

Et tous les dimanche, ils se retrouvèrent tous pour partager un bon repas à base de bananes.

 

Fin

 

Conte de Dieu

Je vais raconter l’histoire d’un chien avec son maître .

 

Le maître s’appelle dickens et le chien s’appelle boby , dickens il habite dans un village très dangereux  il y a les animaux très sauvages. mais boby lui préfère ‘aller souvent  se promener dans la rivière parce qu’il avait sa copine à côté de la rivière. Son maître lui a interdit d’aller tout seul à la rivière, parce que  avant d’aller à la rivière il faut d’abord traverser la forêt  mais,  dans la forêt,  il  y a des animaux très dangereux . Boby ne veut pas écouter son maître, quand le maître sort de la maison boby  descend tout seul à la rivière pour voir sa copine. Le maître lui ne sait   pas que son chien a une copine à côté de la rivière , le chien non plus  n’a  jamais dit à son maître qu’il descend à  la  rivière pour voir sa  copine.

 

Un jour le maître sort de la maison le chien descend tout seul pour voir sa copine , en traversa la rivière   il rencontre avec un serpent ou milieu de la rivière. Tellement qu’il était vigilant. Quand le serpent ca proche pour la trappe , le chien commence a retourné derrière.

Quand il sort de la rivière directement  il le couri vers la maison.

 

Tandisque son maître il était déjà à la maison, quand il la vu son chien de loin il la compris quel il y a un problème , il la demande 3 fois boby boby boby quesqui t’arrive… le chien il voulait pas dit  la vérité à son maître qu’il  vient de rencontre  avec un serpent ou milieu de la rivière.

 

Il trompe son maitre qu’il y a  des gens qui voulait lui faire mal , le maître  sort de la maison pour cherche le personne qui voulait faire mal à son chien …tellement que le maître il avait confiance a son chien il lui y a donné à manger.

 

illa donne le médicament ou chien pourquoi il tremble pas encore . demain quand son maître à sortir de la maison le chien i descendre encore dans rivière sète facile le voisin qui a vu le chien il la demande 3 fois boby! boby !boby! tu fais quoi dans la rivière tandis que dickens ton maître  ta interdire de ne pas descendre tout seul dans la rivière , le chien amenture encore ou voisin que je demande le permission à mon maître . le soir quand le maître ille venue de la maison il a vu le chien dorme 5 minute aprés le voisin venu pour expliquer son maître qu’il a vu son chien tout seul dans la rivière, quand le chien attendu la porte sonne ille directement sortir tellement qu’il avait peur que le voisin va la cuisse chez son maître.

 

le voisin dit à son maître qu’il la  vu son chien à la rivière, mais le maître il pense que le voisin il était jalu de son chien.

 

unjour le maître a

Je vais raconter l’histoire d’un chien avec son maître .

 

Le maître s’appelle Dickens et le chien s’appelle Boby. Dickens habite dans un village très dangereux car il y a des animaux très sauvages. Le maître a interdit à son chien d’aller tout seul à la rivière, parce qu’avant d’arriver à la rivière, il faut d’abord traverser la forêt  mais,  dans la forêt,  il  y a des animaux très dangereux. Mais Boby ne veut pas écouter son maître, et dès qu’il sort de la maison Boby  descend tout seul à la rivière.

 

Un jour, le maître part de la maison. Boby attend un peu et quand il est sûr que son maître ne va pas revenir, il sort de la maison et va à la rivière. En traversant la rivière   il rencontre un serpent au milieu. Quand le serpent s’approche pour l’attraper , le chien fait demi-tour.

Quand il sort de la rivière  il court vers la maison.

 

Comme son maître  était rentré à la maison, quand il a vu son chien de loin il a compris qu’il y avait un problème. Il demande 3 fois à son chien:

Boby, Boby, Boby !! qu’est-ce qui t’arrive?

Le chien ne voulait pas dire  la vérité à son maître, lui raconter qu’il  vient de rencontrer  un serpent au milieu de la rivière.La maître gronde Boby et lui explique encore qu’il ne faut pas aller à la rivière parce que c’est dangereux.

 

Le lendemain, Dickens doit partir de la maison. Malgré sa peur, Boby décide d’aller à l a rivière mais  le voisin le voit et lui demande:

Boby! Boby! Boby! tu fais quoi dans la rivière alors que Dickens ton maître  t’a interdit de descendre tout seul?

J’ai la permission de mon maître, ment Boby.

Le soir, le voisin vient raconter à  Dickens qu’il a vu son chien tout seul dans la rivière. Dickens appelle Boby et lui demande des explications. Le chien lui répond que la voisin a menti. Dickens pense que son voisin est jaloux et il fait confiance à Boby.

 

Cependant, un jour le maître décide de se cacher et de surveiller son chien. Comme d’habitude le chien il le commence à descendre dans la rivière , quand il le arrive sa copine aussi elle ete deja la pour la tendre après le chien il la embase sa  copine tandis que son maître il l’été derrière il la vu tout , le maître il l’appel boby quand le chien il le retourne derrière il la vu son maître apre il la commence à plaire

 

tandisque le maître il le ete tres content d’avoir son chien avec sa copine  mais le chien lui il savait pas , pour ne pas faire mal à son chien ,le maître il le crie trois fois  boby boby boby nez pas peur je suis très contant de ta voir avec ta copine taquet pas ,

 

le maître il la continuer parle ce toi qui te fait mal pour rien il fallait me dure depuis longtemps que ta une copine mais ta cache pour rien

 

après le maître il la laisse  son chien avec sa copine d’un village tout près de la rivière.

Conte de Francisco

la vérité

 

Paul a 5 ans, il habite dans une grande maison avec ses parents.

Dans la nuit, Paul appelle ses parents :

-Mama, papa il y a un fantôme dans mon armoire !

Le père et la mère arrivent, ouvrent l’armoire et il n’y a rien.

Les parents retournent dans leur lit.

Dans la nuit à minuit :

-Mama, papa il y a un monstre dans mon lit !

Les parents arrivent et il n’y a rien.

Les parents retournent dans leur lit.

Dans la nuit à 1:30 :

-Mama, papa il y a un loup derrière ma fenêtre !

Les parents arrivent et il n’y a rien.

Les parents, déjà fatigués de leur fils, retournent dans leur lit.

Dans la nuit à 2:14 :

-Mama, papa il y a deux vampires devant mon lit !

Les parents épuisés ne vont pas voir ce qui se passe et restent au lit.

Pourtant, cette fois, c’est vrai.

Paul voit que ses parents n’arrivent pas et mort de peur il se met sous son lit.

Les vampires prennent Paul et lui disent:

-Paul, arrête de déranger tes parents avec des blagues.

Paul dit aux vampires:

-D’accord j’arrête de réveiller mes parents et de les embêter.

Les vampires enlève leur masque.

Paul ne peut pas croire ce qu’il voit !

Ce sont ses parents qui sont derrière le masque !

Il a compris la leçon il va arrêter de dire des mensonges.

Tout le reste de la nuit, Paul et ses parents dorment tranquillement.

 

Conte de Hicham

L’île KrystaliTy

Dans un île il y avait différents animaux qui habitaient ensemble.

Le roi était un éléphant très intelligent qui habitait dans un château très haut sur la montagne avec sa femme.

 

L’île était très jolie, ses habitants étaient sympas, mais le problème c’était qu’à côté de la rivière il y avait une famille de souris malignes.

L’objectif de cette famille était de voler la réserve de fromage du roi qu’il gardait dans son château, avec l’intention de le revendre au marché pour devenir riche.

 

Mais le roi installa des caméras de surveillance de dernière génération dans le château  pour arrêter les voleurs.

Les souris ont essayé de sauter le mur du château, mais c’était trop haut.

Elles ont ensuite creusé un tunnel  sous le château, mais le sol en béton était trop dur.

 

Une nuit, le gardien du roi trouva les voleuses en train de casser la porte principale en bois avec leurs dents. Surprises, les souris essayèrent de battre le gardien mais c’était inutile car le gardien royal maîtrisait les arts martiaux et les a vaincues.

 

Pour célébrer la capture des souris, le roi a décidé d’organiser une grande fête pour récompenser le gardien avec une médaille d’or.

En outre, il la nomme Capitaine.

2 mois après cet événement,  l’île avait retrouvé calme et prospérité.

Le prochain objectif du roi était d’agrandir son territoire et d’en conquérir de nouveaux avec l’armée qu’il était en train de former.

 

Le projet se déroulerait en deux ans avec un budget de 5 millions de tonnes de fromage pour financer l’armée que sera composé de souris très bien entraînées.

 

Conte de Liliana

Il était une fois une petite fille qui s’appelait Anastasia. Elle vivait seule dans une maison pas comme les autres. Les enfants du village avaient peur d’Anastasia car on disait qu’elle avait des  pouvoirs.

 

Un jour, Anastasia décida d’aller se promener dans la forêt avec son zèbre Vincent .

 

  • Ah ah ah ah !!!! Aidez moi !!! … Non ….

Anastasia sursauta. De peur, elle courut aussi vite qu’elle le put ,pour voir ce qu’il se passait. Au sol,  il y avait de très grandes empreintes de pied.

 

  • Aidez moi s’il vous plaît ! demanda  une petite voix en pleurs.

 

Anastasia hésita à se retourner.

 

Finalement elle se retourna et vit  une magnifique licorne.

 

  • Euuuh …. comment puis-je vous aidez ? Demanda Anastasia.

 

  • Tu me comprends ? C’est toi, c’est bien toi ?

 

  • …..

 

  • Tu es celle que l’on cherche. Tu es la princesse Cassis.

 

  • Non, je crois que vous vous trompez, moi, je m’appelle Anastasia !

 

  • Monte sur  mon dos je vais te montrer et tu comprendras.

 

Anastasia  hésita, mais.. Mais elle finit par monter sur le dos de la licorne …

Elles s’envolèrent dans le ciel, au milieu des nuages.

Vu d’en haut, tout était si petit, qu’on pouvait à peine distinguer les choses, au loin Anastasia  vit un grand château coloré et brillant.

 

  • Ooooh !! dit Anastasia  surprise de ce magnifique paysage  

 

Anastasia arriva au château en même temps qu’un jeune garçon au galop sur son cheval. Malheureusement  le jeune garçon n’était pas très doué en équitation.

 

  • Jérémy !!!! arrête toi !!!! cria le jeune garçon au cheval.

 

Jérémy le cheval s’arrêta d’un coup, le jeune garçon s’envola et finit les fesses par terre.

 

  • Hahahahahahahahahahahahaha!!! “Anastasia ne pouvait plus s’arrêter de rire” … ça va tu n’as rien ?

 

  • Non merci, je vais bien … je me présente, je suis  Christian le gardien du château. Et toi qui es tu  ?!

 

  • Je suis Anastasia.

 

  • C’est la princesse, Christian  ! dit la licorne

 

  • Quoi, la PRINCESSE !!! La princesse Cassis tu l’as trouvée  !? “demanda Jérémy le cheval”

 

Anastasia entra dans le château et découvrit une grande salle dont tous les  murs étaient en bonbons de toutes les couleurs et le sol en biscuits. Les escaliers  étaient en carambars.

 

En haut des escaliers, il y avait une porte, une porte qui ne ressemblait à aucune autre dans le château. Anastasia décida d’aller ouvrir la porte pour découvrir ce qu’elle cachait.

 

Dans la pièce, très spacieuse mais très vide, il n’y avait qu’un immense tableau. C’était le portrait d’une famille : le roi, la reine et leur fille.

Mais curieusement, le visage de leur fille avait disparu.

 

Anastasia s’approcha et à sa grande surprise, le visage apparu d’un seul coup, sous ses yeux.

C’était SON Visage !

 

Elle était bien la princesse disparue…

 

Previous Older Entries